Recrutement, Emploi, ASSISTANT.E DE COMMUNICATION

Category: Formations - Educations Publié par Mme Ayemou On September-19-2020 13:21:49

FRIEDRICH EBERT STIFTUNG
recrute
ASSISTANT.E DE COMMUNICATION
Description du poste
La Friedrich ebert-stiftung, ONG international Allemande œuvrant à l’avènement et la promotion de la Démocratie Sociale, des Droits de l’Homme, la Bonne Gouvernance, la Paix et la Justice Sociale, recrute en collaboration avec le RIDDEF pour un contrat pour un Contrat à Durée déterminée de un (1) avec possibilité de renouvellement :
UN.E ASSISTANTE DE COMMUNICATION
Contexte
La Friedrich ebert-stiftung (FES) et le Réseau Ivoirien des Droits de l’Enfant et de la Femme (RIDDEF) mettent en œuvre le projet « Une meilleure Gouvernance de la gestion des finances publiques grâce à une plus grande participation des femmes » financé par l’Union Européenne (UE). Ce projet s’entendra sur trois années, il s’agira notamment d’œuvrer au renforcement des capacités des organisations de la société civile, et d’engager des stratégies de dissémination et vulgarisation sur les mécanismes économiques et budgétaires.

Activités Principales
Sous la supervision du Représentant Résidant de la Friedrich ebert-stiftung, l’Assistant.e de Communication aura à :
*Appuyer le/la Coordinateur.rice de projet dans les activités de Communication et de visibilité au quotidien telles que la production de support de communication, alimentation des réseaux sociaux et de faire le lien avec les médias, et la DUE CIV pour les besoins en support de communication.
*Développer une stratégie de communication appropriée aux objectifs du projet et implémenter celle-ci au cours du projet.
*Rédaction et validation, avec les Demandeurs, des messages et autres communications.
*Apporter un soutien sur les projets de communication : réalisation des communiqués de presse, organisation d’évènements, contacts avec les organes de presse et média, gestion de la page Facebook et Twitter du projet.
*Contact avec les fournisseurs de services et produits de communication.
*Assurer la diffusion d’informations auprès des contacts pertinents (partenaires, presse, médias…)
*Piloter et coordonner la couverture médiatique des activités.
*Réaliser et mettre à jour les indicateurs de reporting (tableaux de bords, mesure de la performance…) de la stratégie de communication.

Le principal lieu d’exécution de la mission sera le siège du projet sis à Abidjan. Des déplacements sur le terrain auront lieu, notamment dans les zones d’intervention du projet.
Profil du poste
- Bac +3 en Communication / Marketing/ Relations Publiques
- Expériences professionnelle d’au moins 3 ans dans l’organisation de campagne de communication ; expérience de travail au sein d’une ONG préférable ;
- Bonne connaissance de l’anglais ;
- Maîtrise de l’outil informatique (word ; Excel ; Powerpoint ; Photoshop ; Logiciels de production de vidéo), du courrier électronique ;
- Partage des valeurs de la Démocratie Sociale ;
- Aptitude à travailler sous pression ;
- Etre bien organisé(e) et faire preuve de rigueur ;
- Sens très fort du respect des délais, de fiabilité et de responsabilité ;
- Très bonne capacité de communication et excellente aptitude rédactionnelle ;
- Avoir un bon sens relationnel et l’esprit d’équipe ;
- Etre titulaire d’un permis de conduire.

Dossiers de candidature
Pour faire acte de candidature, veuillez adresser votre dossier de candidature exclusivement par mail et en format PDF : (1) Lettre de motivation, (2) CV détaillé, (3) Attestation de travail, scan des Diplômes, au plus tard le 28 Septembre 2020 à 16h30, à l’adresse Mail suivant : emploi@fes-cotedivoire.org.

Merci d’indiquer la référence « ASSISTANT.E DE COMMUNICATION » dans l’objet de votre Mail. Seul(e) les candidat(e) s présélectionné( e) s seront contacté.e.s pour un entretien.



Comments

Partagez vos réflexions sur ce post

Chaque année, plus de 12 millions de filles dans le monde sont mariées de force avant l'âge de 18 ans. En Côte d’Ivoire, la loi fixe l’âge minimum du mariage à 18 ans pour les filles mais, une enquête du Fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef) révèle qu’en 2016, plus de 4 filles sur 10 (soit 40%) ont été contraintes au mariage avant l’âge de 18 ans. Le mariage forcé et précoce de la jeune fille est une réalité. Ces filles voient alors leur droit à l’enfance et à l’éducation volé, et leurs perspectives d’avenir et d’évolution limitées. Le mariage des enfants maintient les jeunes filles dans des conditions de pauvreté et d’impuissance, de génération en génération.