RIDDEF Côte D'Ivoire en campagne de sensibilisation sur les méfaits du mariage forcé et précoce.

Les autorités administratives de Bondoukou luttent tous contre le mariage des enfants
Les autorités administratives de Bondoukou luttent tous contre le mariage des enfants
Par Administrateur le 22/03/2019 à 11:08

Dans le cadre de ses missions, le RIDDEF mène des actions de sensibilisation des communautés au sujet du mariage forcé et le mariage précoce. Pour ce faire une mission de haut rang conduite par sa présidente, Chantal Ayémou, séjourne actuellement à Bondoukou dans le Gontougo, pour le lancement d’une campagne accrue de 4 mois contre ce phénomène qui touche cette zone septentrionale. Le mariage forcé et le mariage précoce appelé également le mariage des enfants (le plus souvent avec des adultes), sont des cas graves de violation des droits sanitaires et éducatifs de la jeune fille voire de la femme. Il y a également un corollaire des violences physiques et morales sur ces êtres faibles. Afin de bien mener sa campagne, le RIDDEF rencontre depuis le lundi 20 mars 2017, les plus hautes autorités administratives, politiques et coutumières de la région afin de les associer à cette campagne. Une fois cette étape franchie, la délégation du RIDDEF de Bondoukou, après une formation renforcée sur la pratique (mariage forcé et mariage précoce), sillonnera les quartiers, les villes et villages avoisinants pour une sensibilisation de proximité.


Commentaires:

Aucun commentaire n'a été publié... Soyez le premier!

Commenter:

Document sans nom