Les maladies tropicales négligées (MTN) sont un groupe de maladies infectieuses qui affectent principalement les populations vivant dans les régions tropicales et subtropicales du monde. En Côte d'Ivoire ces maladies continuent de représenter un défi majeur pour la santé publique, malgré les progrès réalisés ces dernières années.   

Les MTN sont un groupe diversifié de maladies, principalement causées par des parasites, des bactéries et des virus. Elles sont souvent associées à la pauvreté et à des conditions environnementales défavorables, ce qui rend difficile leur contrôle et leur éradication. Les MTN courantes en Côte d'Ivoire comprennent la filariose lymphatique, la schistosomiase, la maladie du sommeil, l'onchocercose, la lèpre, et le trachome, entre autres.
Les MTN ont des conséquences dévastatrices sur la santé des populations ivoiriennes. Elles entraînent souvent des incapacités à long terme, réduisant la qualité de vie des personnes touchées. De plus, elles ont un impact économique négatif, ralentissant ainsi le développement socio-économique du pays. Les MTN peuvent également aggraver d'autres problèmes de santé publique, tels que la malnutrition et le VIH/SIDA.
La Côte d'Ivoire a pris des mesures importantes pour lutter contre les MTN. Elle s'est engagée dans des programmes de prévention, de diagnostic et de traitement, en collaboration avec des organisations internationales telles que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'UNICEF. Ces efforts ont permis de réaliser des avancées notables, notamment la distribution de médicaments essentiels aux populations vulnérables.